Ahmad Khan Rahami

NEW YORK — L’Américain d’origine afghane qui était recherché relativement aux explosions survenues à New York et au New Jersey au cours des derniers jours a été arrêté lundi au terme d’une fusillade avec la police.

Des images diffusées par la télévision américaine montrent apparemment l’homme de 28 ans, Ahmad Khan Rahami, être placé à bord d’une ambulance sur une civière. Il est conscient et regarde autour de lui, mais il a un bandage ensanglanté à l’épaule droite.

Deux policiers auraient été blessés lors de la confrontation à Linden, au New Jersey. La police avait lancé un avis de recherche et publié la photo du suspect quelques heures plus tôt.

«Nous avons toutes les raisons de croire qu’il s’agit d’un acte de terreur», a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio, peu de temps après l’arrestation. Jusqu’à maintenant, les raisons qui ont poussé Ahmad Khan Rahami à passer à l’acte demeurent toutefois floues, a pour sa part dit le chef de la police de la ville, James O’ Neill.

Aucun autre suspect ni bombe ne sont pour le moment recherchés, ont affirmé les autorités, lundi.

Ahmad Khan Rahami ne semblait pas connu de la police, a indiqué un responsable de la police fédérale américaine (FBI) à New York, William Sweeney Jr.

Le maire de Linden, Derek Armstead, racontant comment l’arrestation était survenue, a expliqué qu’un tenancier avait communiqué avec la police pour rapporter qu’un homme dormait devant son bar. Le policier qui s’est rendu sur place a reconnu le suspect. Ce dernier a alors tiré en direction du policier, qui portait un gilet pare-balles, et la fusillade a éclaté quand d’autres agents sont arrivés.

Tard lundi, Ahmad Khan Rahami, hospitalisé, a été accusé au New Jersey sous cinq chefs de tentative de meurtre contre des policiers en lien avec l’échange de coups de feu ayant précédé son arrestation, et une caution de 5,2 millions $ a été fixée. Des procureurs fédéraux ont affirmé qu’ils se penchaient sur de possibles accusations en lien avec les explosions en fin de semaine.

Un citoyen américain

Ahmad Khan Rahami est un citoyen américain naturalisé originaire de l’Afghanistan. Son père et ses frères ont eu des démêlés avec la justice auparavant, au sujet du restaurant qu’ils tiennent, First American Fried Chicken.

Une ordonnance visait le commerce de la ville d’Elizabeth, au New Jersey, afin que celui-ci ferme plus tôt. Des voisins se plaignaient du bruit autour de l’établissement. La famille Rahami a contesté cette décision de la cour, arguant qu’ils étaient discriminés parce qu’ils sont musulmans.

La première explosion, à Seaside Park, au New Jersey, visait apparemment une course organisée dans cette ville samedi matin, mais n’a fait aucune victime. La deuxième, survenue dans le quartier new-yorkais de Chelsea, a fait 29 blessés samedi soir.

Des dirigeants ont indiqué lundi qu’il semblait de plus en plus probable que les deux explosions aient été des actes terroristes avec une composante internationale.

Le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, a dit que les deux incidents impliquant des bombes avaient «des points communs» et laissaient croire qu’un même groupe en serait responsable.

La police n’a pas révélé comment elle a identifié Ahmad Khan Rahami, mais on sait que les images captées par des caméras de surveillance ont été passées au peigne fin. Cinq personnes interceptées dimanche soir à bord d’une voiture ont été interrogées lundi puis relâchées par le FBI. M. Sweeney a refusé de dire si ces individus allaient faire face à des accusations.

Les policiers avaient aussi perquisitionné, tôt lundi, un appartement de la ville d’Elizabeth situé au-dessus d’un restaurant appartenant à la famille Rahami.

Ils s’étaient rendus à cet endroit après la découverte, samedi soir, d’un colis suspect dans une poubelle près de la gare ferroviaire de la ville. Le sac contenait cinq engins explosifs, dont un qui a explosé au moment où l’escouade antibombe tentait de le neutraliser avec un robot.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus