MINNEAPOLIS — L’enquête se poursuivait lundi pour tenter d’élucider l’attaque au couteau qui a fait neuf blessés dans un centre commercial du Minnesota samedi soir.

Un suspect qui criait le nom d’«Allah» s’était attaqué à des clients dans un centre commercial de St. Cloud, au Minnesota, vers 20 h. Il a été abattu au bout de quelques minutes par un policier qui n’était pas en service.

Le suspect aurait demandé à l’une des victimes si elle était musulmane. L’homme n’était pas connu des policiers, si ce n’est qu’il avait commis quelques infractions au Code de la route.

L’attentat a été revendiqué par Daech (le groupe armé État islamique), mais la police n’a toujours pas confirmé s’il s’agissait d’un acte de terrorisme. Daech a souvent encouragé ceux qu’on surnomme les «loups solitaires» à perpétrer des attentats, mais les extrémistes ont déjà revendiqué d’autres attaques qui ne semblent pas avoir été pilotées par ses dirigeants.

Les neuf victimes — sept hommes, deux femmes et une adolescente de 15 ans — ont été hospitalisées pour des blessures, mais on ne craignait pas pour leur vie. Trois personnes étaient toujours à l’hôpital dimanche, mais les autres avaient reçu leur congé.

Le suspect a été identifié par son père comme étant un Somalien de 22 ans, Dahir A. Adan. Le Minnesota accueille la plus importante communauté musulmane des États-Unis, soit au moins 40 000 individus.

Cette communauté s’est rapidement mobilisée dimanche pour dénoncer l’attaque, en assurant que le suspect ne la représente pas.

Une trentaine de jeunes Somaliens ont quitté le Minnesota depuis quelques années pour rejoindre les rangs d’organisations terroristes à l’étranger.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus