MOSCOU — Le parti Russie unie lié au président Vladimir Poutine a remporté les trois quarts des sièges en jeu lors des élections législatives de dimanche, selon les résultats dévoilés lundi par la commission électorale centrale.

Le processus a été entaché par des allégations de fraude électorale et une apathie des électeurs dans les deux plus grandes villes du pays.

Avec 93 pour cent des bulletins comptabilisés, le parti pro-Kremlin obtenait 343 des 450 sièges en jeu à la Douma, la chambre basse du Parlement. La directrice de la commission électorale a dit que les résultats finaux qui seront annoncés vendredi ne devraient pas être très différents.

Cela représente un bond de plus de 100 sièges pour cette formation qui était déjà majoritaire et lui confère suffisamment de pouvoir pour amender unilatéralement la Constitution.

Le taux de participation s’est chiffré à seulement 48 pour cent, comparativement à 60 pour cent lors de la dernière élection à la Douma, et il n’a été que de 35 pour cent à Moscou.

Les libéraux démocrates ont remporté 39 sièges, les communistes 42 et le parti Russie juste 23. Les trois formations sont essentiellement à la remorque de Russie unie.

Deux autres sièges sont allés aux candidats de petits partis et un autre à un candidat indépendant.

La mission d’observation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a souligné le manque d’intérêt marqué des Russes envers le processus politique. Elle a aussi dénoncé la couverture médiatique de la campagne, qui a accordé une place énorme aux candidats du pouvoir.

Les plaintes de fraudes électorales se sont multipliées, dimanche.

Le groupe d’observation des élections Golos avait reçu plus de 2000 plaintes en début d’après-midi relativement à des incidents survenus partout au pays.

De longues files de soldats auraient voté dans des bureaux où ils n’étaient pas enregistrés, tandis que d’autres électeurs auraient rempli leur bulletin de vote sur des tables plutôt que dans des isoloirs, derrière des rideaux.

Une vidéo publiée sur YouTube semble montrer un scrutateur dans la région de Rostov qui dépose plusieurs feuilles de papier dans une boîte de scrutin.

Un candidat pour un parti d’opposition dans la région d’Altaï, en Sibérie, a dit à l’agence de presse de l’État Tass que des jeunes avaient voté au nom d’électeurs aînés qui étaient peu enclins à se déplacer pour voter.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus