Michel Euler Michel Euler / The Associated Press

PARIS — La France s’est souvenue lundi des victimes des attaques terroristes perpétrées sur son territoire au cours de la dernière année.

Les noms des victimes qui ont perdu la vie l’an dernier à Paris et à Nice en juillet ont été lus lors d’une cérémonie organisée à Paris, alors que le pays est toujours en état d’urgence.

La cérémonie organisée par des groupes de défenses des droits des victimes a aussi souligné les pertes de vie survenues à Bruxelles, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Mali. Des centaines de personnes y ont assisté, tout comme le président François Hollande.

M. Hollande a souligné l’importance d’offrir de l’aide, notamment médicale et psychologique, aux victimes et à leurs familles. Il a promis de réformer le système gouvernemental d’indemnités pour les survivants, sans fournir plus de détails.

L’ancien président Nicolas Sarkozy et l’ancien premier ministre Alain Juppé, qui espèrent tous deux représenter le camp conservateur lors de l’élection présidentielle de l’an prochain, étaient également sur place.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus