BRUXELLES — De nouvelles règles adoptées par l’Union européenne permettront aux membres du bloc d’imposer des interdictions de voyager et de geler les actifs de membres de Daech (le groupe armé État islamique).

Les règles ciblent également les combattants étrangers qui s’entraînent ou collaborent avec Daech.

Des sanctions seraient imposées aux individus qui planifient ou mènent à bien des attaques, qui financent ou appuient les activités du groupe, ou encore qui effectuent du recrutement pour son compte.

Les partisans de Daech qui proviennent de l’extérieur de l’Europe pourraient ne plus pouvoir s’y rendre, tandis que les Européens qui collaborent avec les extrémistes à l’extérieur du bloc pourraient être confinés à leur pays d’origine.

L’UE ne pouvait jusqu’à présent que punir les individus ou organisations mentionnées par les Nations unies. Les pays membres pouvaient aussi sévir individuellement.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus