Getty Images Un homme a été grièvement blessé hier soir à Charlotte, au début d'une manifestation au cours de laquelle plusieurs protestataires ont été arrêtés.

La ville de Charlotte, en Caroline du Nord vit une seconde soirée mouvementée mercredi, après qu’un policier eut abattu un citoyen noir mardi.

Une vigile tenue à la mémoire de Keith Lamont Scott, un père de sept enfants tué mardi lors d’une échauffourée avec la police, a dégénéré en émeute mercredi soir, alors que de nombreux citoyens sont descendus dans les rues pour manifester. Certains auraient tenté de forcer un cordon policier près d’un hôtel de Charlotte, la plus grande ville de l’État, avant que la police utilise du gaz lacrymogène et des bombes assourdissantes pour disperser les manifestants.

Un manifestant atteint par balle est dans un état critique. La Ville de Charlotte avait d’abord déclaré que le manifestant avait succombé à ses blessures et avait affirmé sur Twitter que la blessure fatale n’avait pas été infligée par la police.

Les pompiers ont vite amené le blessé en ambulance, et des policiers à bicyclette ont vite entouré la mare de sang laissée par l’homme sur le pavé.

Les autorités de la Ville ont affirmé sur Twitter que le coup aurait été tiré par un autre citoyen, puisque les policiers n’ont jamais ouvert le feu.

La situation demeure tendue, alors qu’une centaine de manifestants font face à autant de policiers. Certains manifestants ont lancé des projectiles vers les forces de l’ordre, et plusieurs protestataires ont été arrêtés. Au moins six policiers ont été blessés.

Dans la nuit de mardi à mercredi, des véhicules avaient été incendiés et l’autoroute occupée par des manifestants. Les autorités ont dit qu’une douzaine de policiers ont été blessés dans des affrontements.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus