PARIS — Deux policiers belges ont été brièvement placés en détention par leurs collègues français alors qu’ils renvoyaient en France un groupe de migrants, un incident qui a attisé les tensions entre les deux voisins.

Les autorités françaises dans le nord du pays ont confirmé que deux policiers belges ont été interceptés mardi. Ils venaient tout juste de traverser la frontière près de la ville de Nieppe avec 13 migrants.

Le préfecture a déclaré, dans un communiqué, que «les autorités françaises ont exprimé leur plus vive réprobation à la suite de cette initiative qui n’est pas conforme aux pratiques habituelles de travail entre la France et la Belgique».

Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a convoqué l’ambassadeur belge en France mercredi pour lui exprimer son «indignation». M. Cazeneuve s’est également entretenu au téléphone avec le ministre belge de l’Intérieur, Jan Jambon.

Les deux policiers ont été relâchés après avoir été interrogés par la police française, alors que les migrants sont demeurés détenus le temps de permettre aux autorités d’effectuer des vérifications.

Selon les médias belges, les migrants avaient été placés en détention mardi en Belgique. L’administration belge leur a ordonné de quitter le territoire le jour même. Les policers les ont escortés près de la ville de Nieppe à la frontière belgo-française, mais ont pénétré par inadvertance dans le territoire français sur 50 mètres.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus