Michael Probst Michael Probst / The Associated Press

CHARLOTTE, N.C. — Un représentant républicain de Charlotte au Congrès américain estime que les manifestations survenues cette semaine sont animées par une haine des Blancs.

Robert Pittenger, dont la circonscription recoupe certains secteurs de Charlotte et ses banlieues, a été interrogé par la chaîne britannique BBC sur les motivations des manifestants.

Dans la vidéo mise en ligne jeudi, M. Pittenger soutient que «leurs doléances — leur colère, ce qui les anime —, c’est qu’ils détestent les Blancs parce que les Blancs ont du succès, et pas eux». L’élu déplore aussi que le gouvernement ait consacré trop d’argent à l’aide sociale, dans des programmes qui maintiennent en fait les gens dans leur situation.

M. Pittenger a plus tard publié un communiqué dans lequel il s’excuse pour ses propos. Il explique que les événements de cette semaine à Charlotte lui ont brisé le coeur et qu’il a répondu aux questions de la BBC sous le coup de l’émotion.

Le Parti démocrate de la Caroline du Nord a qualifié les propos du représentant Pittenger d’«inexcusables» et l’a accusé de «souffler sur les braises de la haine par sa rhétorique raciste».

Les manifestants dénoncent la mort d’un homme noir tué par un policier de Charlotte, mardi. Ils sont sortis dans les rues de Charlotte pour une troisième soirée consécutive, jeudi, mais on ne signalait pas de violences comme les deux jours précédents. En milieu de soirée, la mairesse Jennifer Roberts avait ordonné un couvre-feu qui est entré en vigueur à minuit.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus