The Associated Press Warren Buffett.

OMAHA, Neb. — L’investisseur Warren Buffett dit ne jamais s’être servi d’un stratagème de déduction d’impôts comme l’a fait le candidat républicain Donald Trump, et le milliardaire affirme avoir payé ses impôts chaque année depuis 72 ans.

M. Buffett a diffusé un communiqué, lundi, pour répondre à Donald Trump, qui a confirmé au débat présidentiel de dimanche soir qu’il avait bel et bien utilisé ses pertes de 916 millions $ US en 1995 pour éviter de payer des impôts au fédéral.

Le milliardaire du Nebraska a également transmis les détails de ses propres déclarations de revenus, tout en demandant une fois de plus à Donald Trump de faire de même. Warren Buffett est un partisan de longue date de la candidate démocrate Hillary Clinton.

M. Buffett a indiqué qu’il n’avait aucun problème à dévoiler ces informations, même si sa déclaration fait actuellement l’objet d’une vérification fiscale de l’agence de revenu des États-Unis, comme c’est arrivé plusieurs fois par le passé.

Donald Trump ne devrait donc pas avoir de problème — du moins, pas de problème légal — à fournir ces chiffres, selon M. Buffett. M. Trump s’est engagé à publier ses déclarations de revenus dès qu’elles ne feront plus l’objet d’un contrôle du gouvernement fédéral.

Warren Buffett a déclaré un revenu brut ajusté de 11 563 931 $ US (environ 15 384 653 $ CAN) en 2015. Il a rapporté des déductions de 5,5 millions $ (7,3 millions $ CAN), mais il n’a pas pu récupérer la plupart des quelque 2,8 milliards $ US (3,8 milliards $ CAN) qu’il a versés à des oeuvres de charité en raison des lois fiscales.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus