QUÉBEC — Ayant pris acte d’un vote du Parlement de la Wallonie manifestant son opposition à l’Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, presse les autorités wallonnes de revenir sur leur refus.

Une réunion des ministres du Commerce extérieur des 28 pays de l’Union européenne pour adopter le texte du traité, aura lieu mardi, à Bruxelles. La région de la Wallonie, en Belgique, devra toutefois l’entériner, mais elle appose son véto, pour l’instant. Le premier ministre canadien Justin Trudeau a envoyé en Belgique l’ancien ministre Pierre Pettigrew comme émissaire, afin de convaincre les Wallons de revenir sur leur décision.

Philippe Couillard estime que l’accord est progressiste et qu’il sera bénéfique pour les travailleurs et les entrepreneurs des deux côtés de l’océan Atlantique.

Il dit souhaiter que les autorités wallonnes saisiront la main tendue par leurs partenaires dans le but d’en arriver à un consensus. M. Couillard demande aux Wallons de faire le choix de «l’ouverture», au nom de la «fructueuse amitié» qui lie les Québécois aux francophones de Belgique depuis plus de 40 ans.

Par voie de communiqué, le premier ministre Couillard rappelle que sept années de négociations d’une grande complexité ont permis d’arriver à un texte satisfaisant pour l’ensemble des pays membres de l’Union européenne. Il ajoute que, devant certaines inquiétudes soulevées au cours du processus, une révision juridique a été effectuée pour apporter des changements au chapitre de l’investissement. De plus, le Canada et la Commission européenne ont élaboré dernièrement une déclaration interprétative à la demande, notamment de la Wallonie. Ce document additionnel, non finalisé à ce jour, pourrait être encore modifié et ainsi répondre aux préoccupations du Parlement de la Wallonie.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!