LONDRES — Le gouvernement britannique accordera un pardon posthume à des milliers d’hommes homosexuels et bisexuels condamnés en vertu de lois anti-gais abolies il y a longtemps.

La pression en ce sens s’intensifiait depuis que le cryptographe Alan Turing, un héros de la Deuxième Guerre mondiale, a obtenu un pardon royal posthume en 2013, après avoir été reconnu d’indécence en 1952. Le pionnier de l’informatique homosexuel avait alors été dépouillé de son habilitation de sécurité et s’est éventuellement suicidé.

Le plan annoncé jeudi nécessitera l’introduction d’un amendement à une loi existante.

Les homosexuels toujours vivants pourront soumettre une demande au ministère de l’Intérieur.

Le ministre de la Justice Sam Gyimah a dit que le gouvernement cherche à «rectifier des torts».

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus