MÉXICO — Les Mexicains ont plusieurs raisons d’attendre avec impatience le résultat de l’élection présidentielle américaine, qui pourrait faire varier la valeur du peso. À en croire les prévisions de plusieurs banques mexicaines, une victoire de Hillary Clinton aiderait la devise mexicaine a regagner de la valeur.

La monnaie nationale du Mexique a subi d’importantes dévaluations depuis le début de l’année 2016, alors que celle-ci a perdu près de 10 pour cent de sa valeur par rapport au dollar américain.

Le peso a chuté à son pire creux en septembre, peu après que la candidate démocrate à la présidentielle américaine eut reçu un diagnostic de pneumonie. En revanche, sa valeur a graduellement remonté la pente alors que Hillary Clinton semblait mieux performer que son rival, Donald Trump, au fur et à mesure que les débats présidentiels se succédaient.

Le candidat républicain a attaqué le Mexique sur plusieurs fronts. Il l’a tenu responsable de l’afflux des immigrants illégaux aux États-Unis, mais aussi de plusieurs pertes emplois chez les Américains depuis l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

Plus encore, Donald Trump menace de renégocier le traité en question avec le Mexique et le Canada s’il est porté au pouvoir. Les États-Unis sont toutefois le plus important partenaire économique du Mexique. Tout changement à leurs liens commerciaux aurait donc des conséquences sur l’économie mexicaine.

L’institution financière mexicaine Banco Base évalue que si les chances d’être élu de Donald Trump continuent de s’amenuiser, le valeur du peso atteindra la valeur de 18,40 $ US dans les prochains jours. La remontée de la monnaie sera toutefois limitée jusqu’à ce que les résultats officiels des élections soient connus, a-t-on nuancé.

Swiss Bank UBS notait par ailleurs, le mois dernier, que le marché mexicain redoutait «le risque que les élections américaines n’entraînent un degré de protectionnisme commercial plus grand». La banque ne manquait pas de présenter la baisse du peso dans un contexte plus large, alors que le déficit gouvernemental continue de s’alourdir, notamment.

La Swiss Bank UBS a même réalisé des graphiques qui illustrent comment le peso a perdu de la valeur dans les périodes où Donald Trump a gagné des appuis.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus