Khalid Mohammed Khalid Mohammed / The Associated Press

KIRKOUK, Irak — Des militants de Daech (le groupe armé État islamique) armés de fusils d’assaut et d’explosifs ont lancé tôt vendredi des attaques autour de la ville de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, possiblement dans le but de détourner certaines des forces irakiennes qui participent à l’assaut contre la ville de Mossoul.

Au moins 13 employés, dont quatre Iraniens, ont été tués quand les djihadistes ont attaqué une centrale énergétique au nord de Kirkouk avant de se donner la mort.

Un journaliste de la télévision locale qui couvrait les affrontements a quant à lui été abattu par un tireur embusqué.

De multiples explosions ont secoué la ville et des échanges de tirs nourris se poursuivaient vendredi matin, selon des témoins. Les combats se concentraient autour d’un édifice gouvernemental de la ville. Les rues étaient essentiellement désertes, par crainte des tireurs embusqués. Daech prétend que ses hommes ont attaqué le siège du gouvernement provincial.

Des images diffusées par la télévision kurde locale montrent un épais panache de fumée s’élevant au-dessus de la ville, pendant qu’on entend au loin de longues rafales d’armes automatiques. Le gouverneur de Kirkouk, Najmadin Karim, affirme que les militants ne se sont encore emparés d’aucun édifice gouvernemental.

Lors de l’attaque contre la centrale énergétique de la ville de Dibis, au nord de Kirkouk, trois kamikazes ont pris 13 travailleurs en otage, avant d’exécuter les quatre Iraniens qui travaillaient sur place. Ils ont ensuite tué les autres employés, puis ont fait exploser leurs vestes quand la police est arrivée sur place.

Kirkouk se trouve à environ 170 kilomètres de Mossoul, que les forces irakiennes essaient d’arracher à Daech depuis lundi. Les forces spéciales irakiennes se seraient maintenant approchées à seulement un kilomètre de Mossoul. Elles auraient également repris le village de Bartella, à 15 kilomètres de Mossoul. où elles auraient hissé le drapeau irakien.

La télévision kurde affirme que tous les djihadistes qui ont attaqué Kirkouk ont été éliminés, sauf deux hommes qui se sont retranchés dans un hôtel neuf d’où ils continuent à combattre les forces kurdes.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus