NAIROBI, Kenya — Vingt-six marins asiatiques retenus en otage depuis plus de quatre ans en Somalie ont finalement été libérés, a confirmé lundi le ministère chinois des Affaires étrangères.

Les marins sont arrivés à Nairobi, au Kenya, dimanche.

Les anciens otages sont originaires du Vietnam, de Taïwan, du Cambodge, de l’Indonésie, de la Chine et des Philippines. Ils comptaient parmi les rares otages encore détenus par des pirates somaliens.

Leur navire de pêche taïwanais, le FV Naham-3, avait été capturé en mars 2012, selon un représentant des pirates, Bile Hussein. Le navire a ensuite coulé. M. Hussein affirme que les hommes ont été relâchés en échange d’une rançon de 1,5 million $ US, mais il a été impossible de vérifier cette affirmation de source indépendante.

Les autorités chinoises n’ont pas offert plus de détails concernant la libération des otages et se sont contentées de remercier ceux qui y ont contribué.

Les marins seraient dans un état de santé acceptable, compte tenu de leurs conditions de détention depuis quatre ans, et ils pourront maintenant rentrer chez eux.

Deux membres d’équipage ont succombé à la maladie pendant leur détention et un troisième avait été tué au moment de la prise d’otage.

Les pirates somaliens se font nettement moins menaçants depuis quelques années et aucun navire commercial n’a été attaqué avec succès depuis 2012.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus