CHICAGO — Le tabagisme joue un rôle dans plus du quart des décès causés par le cancer aux États-Unis, selon une nouvelle étude de la Société américaine du cancer.

Ce taux est particulièrement élevé dans le sud du pays, où la cigarette est plus répandue et où les mesures antitabac sont moins strictes.

Chez les hommes, le taux de décès causés par un cancer lié au tabagisme oscille entre 22 pour cent en Utah et 40 pour cent en Arkansas; chez les femmes, il va de 11 pour cent en Utah à 29 pour cent au Kentucky.

L’enquête portait plus précisément sur une dizaine de cancers ayant un lien connu avec le tabagisme, notamment ceux du poumon, de la gorge, de l’estomac, du foie, du côlon, du pancréas et du rein, en plus de la leucémie. Les chercheurs ont calculé combien de décès causés par le cancer étaient attribuables au tabagisme, et ils ont comparé ce chiffre au nombre de décès attribuables à tous les cancers.

Les scientifiques ont calculé que 167 000 décès dus au cancer en 2014 — soit 29 pour cent de tous les décès causés par cette maladie — étaient attribuables au tabagisme.

Environ 40 millions d’adultes américains fument la cigarette et le tabagisme demeure la principale cause de décès évitables, selon les Centres de prévention et de contrôle de la maladie des États-Unis.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal médical JAMA Internal Medicine.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus