NEW DELHI — Les forces de l’ordre indiennes traquaient lundi des rebelles maoïstes dans les forêts du sud-est du pays, au lendemain d’affrontements qui ont coûté la vie à un policier et au moins 21 insurgés.

La violence a éclaté tard dimanche, quand la police a été informée qu’une soixantaine de rebelles se massaient dans la forêt, le long de la frontière entre les États d’Odisha et d’Andhra Pradesh.

Les deux camps se sont échangé des tirs pendant une heure avant que les insurgés ne prennent la fuite. Des policiers et des soldats paramilitaires ont lancé dès l’aube une opération pour les retracer.

La police a retrouvé des armes et des munitions dans la région. Un policier qui avait été blessé dimanche a succombé à ses blessures lundi après-midi.

Les rebelles sont actifs dans 20 des 28 États de l’Inde et représentent la plus importante menace à la sécurité intérieure du pays. Se disant inspirés par le révolutionnaire chinois Mao Zedong, ils réclament depuis plus de 30 ans des terres et des emplois pour les fermiers non propriétaires et les démunis.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus