CAP CANAVERAL, Fla. — La sonde spatiale américaine New Horizons a renvoyé les dernières données colligées lorsqu’elle s’est approchée de la planète Pluton en 2015.

La photo — qui montre Pluton et son satellite Charon — est arrivée plus tôt cette semaine au centre de contrôle de la mission, au Maryland. Elle a mis cinq heures à franchir les 4,8 milliards de kilomètres qui séparent la Terre de la sonde.

New Horizons est passée à proximité de Pluton le 14 juillet 2015. Elle se dirige maintenant vers une petite boule glacée aux confins du système solaire, où elle est attendue en 2019.

Toutes les données colligées par la sonde avaient été entreposées à bord pour maximiser le temps consacré aux observations. Seules les données les plus importantes avaient été renvoyées immédiatement vers la Terre, mais ce n’est qu’en septembre 2015 que la transmission de données a véritablement commencé.

Au total, ce sont plus de 50 gigaoctets de données qui ont été acheminés vers un laboratoire de l’université Johns Hopkins. Les derniers octets sont arrivés mardi, et leur réception a été annoncée par la NASA jeudi.

Les chercheurs s’assureront maintenant de n’avoir rien oublié, avant de vider les enregistreurs de la sonde en vue de nouvelles observations.

New Horizons s’est approchée à seulement 12 400 kilomètres de Pluton, au terme d’un périple de près de dix ans. Elle se trouve maintenant à 565 millions de kilomètres de la planète naine et vise 2014 MU69, un objet mystérieux dans la ceinture de Kuiper et qui a une taille d’à peine 50 kilomètres.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus