BEYROUTH — Les forces progouvernementales syriennes ont lancé une contre-offensive, samedi, dans une tentative de reprendre le contrôle de portions de la ville d’Alep perdues aux mains des militants rebelles, la veille.

Cette contre-offensive survient un jour après que les forces rebelles eurent lancé une vaste opération terrestre. Celles-ci lançaient également une nouvelle offensive à Alep, samedi, pour tenter de faire lever le siège tenu par le gouvernement dans les quartiers orientaux de la ville depuis plusieurs semaines.

Les insurgés ont réussi à gagner le contrôle d’une grande partie de la portion occidentale de la ville, où la plupart des combats de samedi étaient concentrés, ont rapporté l’armée syrienne et l’Observatoire syrien des droits de la personne (OSDH).

La nouvelle opération lancée par les forces progouvernementales et par leurs alliés est déployée sous le couvert des frappes aériennes russes et syriennes, a indiqué l’OSDH.

Les affrontements et les frappes aériennes se concentrent principalement aux extrémités de l’ouest et du sud d’Alep.

L’armée syrienne a indiqué que ses troupes et leurs alliés attaquent les endroits occupés par les insurgés au moyen d’obus d’artillerie et de roquettes.

Les forces rebelles ont annoncé, plus tard samedi, qu’elles lançaient une offensive dans le quartier Zahraa, dans l’ouest d’Alep, zone sous le contrôle du gouvernement.

L’armée syrienne a fait savoir qu’elle s’affairait de son côté à repousser l’attaque, ajoutant que les affrontements avaient éclaté quand les insurgés ont fait exploser un véhicule et ont bombardé la zone.

Les médias étatiques rapportaient que les offensives rebelles dans l’ouest d’Alep, samedi matin, ont fait au moins dix blessés, dont une fillette. Les attaques de la veille avait tué au moins 15 personnes et blessé plus d’une centaine d’autres.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus