MADRID — Le parlement espagnol a accordé au premier ministre Mariano Rajoy le pouvoir de former un nouveau gouvernement minoritaire, dénouant ainsi l’impasse politique dans laquelle était plongé le pays depuis 10 mois.

Le chef du Parti populaire conservateur a été reporté au pouvoir pour un second mandat en tant que premier ministre, samedi, récoltant 170 votes contre 111. Soixante-huit parlementaires se sont abstenus.

M. Rajoy avait besoin d’une majorité d’appuis parmi les 350 membres du Parlement lors d’un vote de confiance qui a eu lieu jeudi, mais n’avait pas recueilli suffisamment de votes en ce sens. Durant le second vote, le premier ministre avait ainsi seulement besoin d’obtenir plus de votes pour son maintien en poste que l’inverse.

M. Rajoy a finalement récolté le soutien de 170 parlementaires, dont 137 issus de son parti.

Les membres du Parti socialiste se sont entendus, la semaine dernière, pour s’abstenir de voter au cours du second vote, permettant ainsi de réduire le nombre de votes contre le premier ministre. Certains socialistes se sont tout de même opposés, samedi, à ce que M. Rajoy conserve son poste.

Le premier ministre espagnol devrait être assermenté dimanche par le roi Felipe VI.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus