ROME — Un puissant séisme a secoué dimanche la même région du centre de l’Italie dévastée par un tremblement de terre en août dernier, qui avait fait plus 300 morts.

La secousse a atteint 6,6 sur l’échelle de Richter. Il s’agit du plus fort tremblement de terre à survenir dans ce pays depuis 1980.

On ne signale aucun décès mais des blessés mineurs. Des immeubles déjà fragilisés par le dernier séisme se sont écroulés.

D’autres, notamment dans le village d’Arquata del Tronto, ont subi des dégâts importants.

Le tremblement de terre, survenu vers 7h40, heure locale, a provoqué la panique chez les citoyens qui se sont rués dans les rues.

L’épicentre a été localisé à 130 kilomètres au nord-est de Rome. Dans la capitale italienne, des sites touristiques importants ont été fermés temporairement, le temps de vérifier si des dommages avaient été causés.

Plusieurs heures après que le séisme soit survenu, le premier ministre italien Matteo Renzi a promis que les édifices endommagés allaient être reconstruits. Il a assuré que les fonds nécessaires seraient alloués à cet effet.

Les bâtiments endommagés incluent des églises, des clochers et plusieurs autres édifices qui font partie du patrimoine culturel de l’Italie.

La cathédrale Sainte-Bénédicte, dont la construction remonte au 14e siècle, a notamment été touchée.

La basilique Saint-Pierre et les autres églises du Vatican semblent néanmoins avoir été épargnées, alors que des pompiers ayant inspecté ces bâtiments n’ont constaté aucun danger.

Le palais présidentiel a par ailleurs été fermé et pourrait faire l’objet de vérifications.

La mairesse de Rome, Virginia Raggi, a annulé, par mesure de précaution, ses rendez-vous qui étaient prévus à l’hôtel de ville.

«Nous allons tout reconstruire —les maison, les églises, les commerces. Nous avons à faire (à) de merveilleux territoires, des territoires de beauté», a dit le premier ministre.

Le pape François a pour sa part dit aux fidèles réunis pour la bénédiction du dimanche, sur la place Saint-Pierre, qu’il priait pour les personnes touchée par le séisme. Cette remarque lui a valu une acclamation.

Le souverain pontife s’était rendu, plus tôt ce mois-ci, à la rencontre des citoyens touchés par le tremblement de terre d’août dernier, qui avait frappé la même région secouée dimanche matin.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus