Christophe Ena Christophe Ena / The Associated Press

PARIS — Les policiers de Paris sont intervenus lundi pour démanteler un camp de migrants qui ne cesse de refaire surface dans le nord-est de la capitale française, près de la station de métro Stalingrad.

L’opération s’est déroulée dans la confusion et dans un climat tendu. Les policiers ont physiquement repoussé et encerclé les migrants afghans, qui ont quant à eux crié aux policiers et poussé sur leurs boucliers antiémeute.

La police et des dirigeants locaux ont expliqué que l’opération visait à vérifier les papiers de migrants et à s’assurer qu’ils vivent dans des conditions sanitaires acceptables. Ils assurent qu’il ne s’agissait pas d’une évacuation en bonne et due forme, même si les policiers en ont profité pour démanteler des tentes le long d’un canal.

Le président François Hollande avait prévenu samedi que ce camp serait évacué sous peu. De tels camps font régulièrement surface à Paris, puis les responsables interviennent pour reloger les migrants ailleurs.

Des organisations caritatives affirment que certains de ces migrants arrivaient du camp de Calais surnommé «la jungle», mais M. Hollande prétend que la plupart d’entre eux étaient récemment arrivés en Europe par le biais de la Libye.

Les autorités régionales disent avoir évacué près de 20 000 migrants des rues de Paris depuis juin 2015.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus