MALMO, Suède — Le pape François a lancé mardi un nouvel appel à l’unité de tous les chrétiens, lorsqu’il a pris la parole devant la petite communauté catholique de Suède.

Il a demandé aux catholiques suédois de mettre de côté ce qui les oppose aux luthériens, au moment où les deux Églises soulignent le 500e anniversaire de la réforme protestante.

Le pape a célébré une messe en plein air dans le stade de Malmö alors que le mercure n’affichait que 8 degrés Celsius, devant une foule composée non seulement de Suédois, mais aussi d’immigrants arrivés des Philippines et d’ailleurs.

Le pontife a repris le thème de l’unité lors de son homélie de mardi en rappelant que «l’humilité» permet de mettre «nos différends de côté pour trouver de nouvelles façons de progresser le long du chemin de l’unité».

Il a demandé aux fidèles de prier pour l’unité de tous les chrétiens, avant de déclarer que ceux qui se préoccupent des démunis et de l’environnement sont «bénis».

La réforme protestante a commencé en 1517 quand Martin Luther a cloué 95 thèses sur les portes d’une église de Wittenberg pour dénoncer ce qu’il percevait comme étant les fautes de l’Église catholique, notamment en ce qui concerne la vente d’indulgences. Son excommunication par le pape Léon X n’a pas pu empêcher ses enseignements de se propager à travers le monde.

La propagation du protestantisme a donné lieu à de nombreuses guerres religieuses, notamment la guerre de Trente Ans. En Suède, ceux qui ont refusé la nouvelle foi luthérienne ont été déportés ou tués.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus