BARTELLA, Irak — L’offensive des forces irakiennes pour reprendre la ville de Mossoul a été ralentie par le mauvais temps mercredi, quand l’humidité élevée et les nuages ont interféré avec les frappes aériennes de la coalition américaine.

Les forces déployées au sud de la ville ont quand même réussi à s’emparer de quatre petits villages. Elles se trouvent néanmoins toujours à une trentaine de kilomètres de Mossoul.

Dans le quartier de Gogjali, dans la partie est de Mossoul, les forces spéciales irakiennes passaient de maison en maison à la recherche d’explosifs et de pièges cachés par les djihadistes de Daech (le groupe armé État islamique).

Un général irakien a indiqué aux médias qu’un couvre-feu a été imposé dans ce quartier pendant que les forces consolident leurs gains.

Des tirs éparpillés d’armes légères et d’artillerie étaient entendus mercredi, mais sans plus. Trois djihadistes auraient été arrêtés et huit autres tués dans la région.

Plus d’un million de civils demeurent coincés à Mossoul, dont plusieurs milliers qui seraient utilisés comme boucliers humains.

L’opération pour libérer Mossoul, la deuxième plus grande ville d’Irak, a débuté le 17 octobre. Washington estime que quelque 8000 djihadistes défendent la ville.

Mossoul est le dernier fief de Daech en Irak.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus