GENÈVE, Suisse — La police suisse a arrêté huit personnes lors d’une perquisition menée mercredi dans une mosquée d’une ville du nord du pays.

Les policiers ont notamment épinglé un imam éthiopien qui aurait encouragé ses fidèles à tuer les musulmans qui ne participent pas aux prières.

La police a fouillé la mosquée An Nur, dans la ville de Winterhur, et les appartements de trois personnes mercredi matin, selon le bureau du procureur régional dans la ville voisine de Zurich.

L’imam et trois autres personnes font l’objet d’une enquête criminelle. Le leader religieux aurait demandé à ses fidèles, lors d’un sermon prononcé le 21 octobre, de dénoncer et de tuer les musulmans qui refusent de participer aux prières communes.

Quatre jeunes hommes — des Tunisiens et des Algériens âgés de 23 à 35 ans — ont été arrêtés à la mosquée pour s’être possiblement trouvés en Suisse illégalement. On ne leur connaît pas de liens à l’imam et aux trois suspects.

Une porte-parole des procureurs a dit qu’aucun lien au terrorisme international n’a été décelé, mais la presse locale rapporte que des fidèles qui fréquentaient cette mosquée sont partis rejoindre les rangs de Daech (le groupe armé État islamique) en Irak et en Syrie.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus