ISLAMABAD — La querelle diplomatique qui oppose l’Inde et le Pakistan s’est intensifiée mercredi, quand le Pakistan a annoncé le rappel de six diplomates en poste à son ambassade de New Delhi.

Deux responsables pakistanais ont également affirmé, sous le couvert de l’anonymat, avoir découvert «un réseau indien d’espionnage» au sein de l’ambassade de l’Inde à Islamabad. Le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif pourrait maintenant autoriser l’expulsion de plusieurs diplomates indiens.

Le départ des six diplomates pakistanais a été confirmé par le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères.

L’Inde a également convoqué des diplomates pakistanais de premier plan pour dénoncer une présumée violation du cessez-le-feu au Cachemire.

La semaine dernière, l’Inde avait expulsé le diplomate pakistanais Mahmood Akhtar de l’ambassade de New Delhi après l’avoir arrêté pour espionnage. Quelques heures plus tard, Islamabad a répliqué en chassant le diplomate indien Sujeet Singh.

M. Akhtar a affirmé à l’Associated Press avoir été torturé par des policiers indiens après son arrestation. On l’aurait alors contraint d’avouer, à la caméra, qu’il était à la solde des renseignements pakistanais.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus