DJAKARTA, Indonésie — Au moins une personne a été tuée et sept autres blessées vendredi en Indonésie, quand des affrontements ont éclaté après une manifestation organisée par des militants musulmans pour réclamer l’arrestation du gouverneur chrétien de Djakarta pour blasphème.

Un porte-parole de la police a dit qu’un homme âgé a perdu la vie, possiblement à cause des gaz lacrymogènes. Quatre civils et trois policiers ont été blessés.

Les affrontements opposaient les policiers et des manifestants qui refusaient de se disperser après la tombée de la nuit. Les policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau, pendant que les manifestants incendiaient deux voitures de police et des piles de détritus. Des dizaines de milliers de personnes avaient participé à la manifestation.

La police est intervenue quand les manifestants massés près du palais présidentiel ont commencé à lancer des pierres, des bouteilles et des bâtons. Le calme est revenu après l’intervention d’un des organisateurs.

La presse locale rapporte que les policiers ont empêché la foule en colère d’entrer dans la résidence du gouverneur de Djakarta, Basuki «Ahok» Tjahaja Purnama.

Des islamistes réclament l’arrestation d’Ahok depuis la parution en ligne d’une vidéo où on l’entend blaguer au sujet d’un passage du Coran. Le gouverneur — un Chinois ethnique membre de la minorité chrétienne — s’est excusé et a rencontré la police.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus