MOSSOUL, Irak — Les forces spéciales irakiennes ont évacué des bâtiments, samedi, dans les quartiers de l’est de Mossoul où elles sont entrées la veille, freinant les tentatives de Daech (groupe armé État islamique) de reprendre le contrôle du territoire disputé.

De nouvelles images où l’on peut voir les barrières dressées par le groupe terroriste pour bloquer les avancées des troupes irakiennes ont été diffusées. Celles-ci ont été captées lundi par une firme privée de renseignements du Texas, Stratfor, et rendues publiques samedi.

Les affrontements se poursuivaient, samedi matin, chacune des factions s’attaquant au moyen de tirs de mortier et d’armes automatiques. Les troupes irakiennes ont aussi riposté avec leur artillerie.

Les violences les plus intenses se sont produites dans le quartier al-Bakr, où des tireurs d’élite occupaient les toits des immeubles de zones majoritairement résidentielles.

Le major général des forces spéciales irakiennes investies dans la reprise de Mossoul, Sami al-Aridi, a souligné que ses troupes devaient faire preuve d’une très grande prudence au fur et à mesure qu’elles avancent. Daech se trouve dans le centre-ville de Mossoul, a-t-il indiqué.

Alors qu’elles devraient atteindre des quartiers plus densément peuplés, les forces irakiennes pourraient se voir confrontées à des pertes civiles et militaires d’autant plus grandes, a ajouté M. Al-Aridi.

Des dizaines de civils sortaient de leurs maisons et se dirigeaient vers les forces armées, dans les districts de Tahrir et de Zahara, pour être évacuées du champ de bataille. Plusieurs d’entre eux transportaient des drapeaux blancs.

Vendredi, les troupes spéciales de l’armée irakienne ont lancé une offensive dans les quartiers du centre de Mossoul, ouvrant la porte à des affrontements plus intenses depuis le début de l’opération pour reprendre Mossoul, il y a trois semaines.

À Bagdad, des bombardements ont fait au moins dix morts et blessé quelque 37 personnes, samedi. L’attaque n’a pas été revendiquée dans l’immédiat, mais Daech est soupçonné.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus