OKLAHOMA CITY — La ville de Cushing, dans l’Oklahoma, a été lourdement endommagée par un séisme de magnitude 5,0 dimanche soir.

Les façades de plusieurs édifices centenaires se sont écroulées et des vitres ont volé en éclats. Les responsables ont toutefois assuré, lundi matin, qu’un important parc à hydrocarbures de la région, où sont entreposés des dizaines de millions de barils de pétrole, n’a pas été endommagé.

Entre 40 et 50 immeubles ont toutefois subi des dégâts considérables, selon des dirigeants municipaux.

L’Oklahoma est le théâtre d’un nombre croissant de tremblements de terre, ce que les chercheurs attribuent à l’injection sous terre d’eaux usées pendant l’exploitation d’hydrocarbures.

La police a bouclé le coeur de la ville de 8000 habitants, par crainte que des répliques ne fassent s’écrouler des édifices affaiblis, et les écoles de la ville étaient fermées lundi.

La secousse a frappé à 19 h 44, heure locale. Elle a été ressentie jusque dans l’Iowa, le Texas et l’Illinois.

Un tremblement de terre de magnitude 5,8, le plus puissant jamais enregistré dans l’Oklahoma, s’est produit à quelques kilomètres de Cushing au début du mois de septembre.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus