The Associated Press Bernie Sanders

Bernie Sanders a annoncé mercredi qu’il était prêt à travailler avec Donald Trump pour améliorer les conditions de vie des travailleurs américains.

Le sénateur du Vermont, qui avait été défait contre Hillary Clinton dans la course à l’investiture démocrate, a publié hier une déclaration où il reconnaît que le président nouvellement élu avait su rejoindre la classe moyenne, qui est fatiguée de l’establishment économique, politique et médiatique.

«Les gens n’en peuvent plus de travailler plus longtemps pour des salaires moindres, de voir des emplois bien payés être délocalisés en Chine et dans d’autres pays qui offrent des bas salaires, des millionnaires qui ne paient pas d’impôts, de ne pas être en mesure de payer l’université à leurs enfants – tout ça, pendant que les très riches deviennent encore plus riches».

M. Sanders précise que lui et d’autres progressistes sont prêts à travailler de concert avec M. Trump, dans la mesure où ce dernier est sérieux dans sa volonté d’améliorer la vie des familles américaines. Il souligne toutefois s’opposer vigoureusement aux politiques racistes, sexistes, xénophobes et anti-environnementales que Donald Trump pourrait mettre en place.

Après la victoire de Donald Trump, certains analystes ont évoqué que les démocrates auraient pu gagner si M. Sanders avait été choisi comme candidat à l’élection présidentielle. Des sondages publiés en début d’année l’avaient désigné «le sénateur le plus populaire des États-Unis».

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus