CINCINNATI — Le procès d’un ex-policier blanc accusé du meurtre d’un Afro-Américain qu’il avait interpellé lors d’un contrôle routier, à Cincinnati, en Ohio, a été annulé samedi, puisque le jury n’arrivait pas à s’entendre sur un verdict.

La nouvelle a suscité le mécontentement, alors que près de 1000 personnes ont manifesté au centre-ville de Cincinnati dans les heures qui ont suivi. Le rassemblement pacifique avait débuté en face du palais de justice du Comté d’Hamilton, où la juge Megan Shanahan a déclaré la nullité du procès de Ray Tensing, samedi.

Le policier de 26 ans qui travaillait à l’Université de Cincinnati est accusé du meurtre de Sam DuBose, mort après avoir reçu une balle dans la tête en juillet 2015. Ray Tensing avait interpellé l’Afro-Américain de 43 ans en raison d’une plaque d’immatriculation manquante à l’avant de son véhicule.

Le jury délibérait depuis environ 25 heures après avoir reçu les instructions de la magistrate, mercredi.

«Il est évident à mes yeux que vous avez fait des efforts considérables et sincères», a dit la juge aux jurés, samedi, en rendant sa décision. Elle a annoncé du même souffle une prochaine date d’audiences au 28 novembre. Il sera alors déterminé si un nouveau procès sera intenté à Tensing.

La manifestation a pris de l’ampleur quand des citoyens qui protestaient contre le nouveau président élu, Donald Trump, se sont joints à cet autre rassemblement, scandant «Mains en l’air, ne tirez pas».

Le chef de la police de Cincinnati, Eliot Isaac, et le maire de la ville, John Cranley, avaient plus tôt dit comprendre que l’annulation du procès contre Ray Tensing suscite le mécontentement chez plusieurs citoyens, invitant ceux-ci à rester pacifiques dans leurs protestations. M. Cranley avait toutefois insisté sur le fait qu’un nouveau procès pouvait toujours s’amorcer et que le cas n’était pas nécessairement clos.

Ray Tensing —qui a depuis été démis de ses fonctions à l’Université de Cincinnati— avait plaidé qu’il avait eu peur d’être lui-même tué par Sam DuBose. Les procureurs ont toutefois maintes fois répété que plusieurs éléments de preuve contredisent cette version des faits.

Le jury de 10 personnes blanches et deux noires avait été formé le 31 octobre dernier.

La mort de Sam DuBose est l’un des nombreux incidents ayant soulevé la question de la façon dont les policiers interviennent auprès des Noirs aux États-Unis.

Pour en arriver à un verdict de culpabilité, les jurés devaient juger à l’unanimité que Tensing avait l’intention de tuer DuBose. Si reconnu coupable, Tensing aurait pu se voir décerner une peine d’emprisonnement de 15 ans.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus