The Associated Press Le gouvernement colombien et les rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont signé un nouvel accord de paix, samedi à La Havane.

LA HAVANE — Le gouvernement colombien et les rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont signé un nouvel accord de paix, quelques semaines après qu’une première entente eut été rejetée par les électeurs du pays lors d’un référendum.

Le chef négociateur du gouvernement colombien, Humberto de la Calle, a indiqué que son vis-à-vis rebelle Luciano Marin, alias Ivan Marquez, avait signé le nouvel accord à Cuba. Il espère que cela mettra enfin un terme à un long conflit qui a coûté la vie à plus de 220 000 personnes.

Le président du pays, Juan Manuel Santos, et les FARC avaient signé un premier accord de paix le 26 septembre après quatre ans de négociations. Le gouvernement a ensuite un échec lors du référendum subséquent par seulement 55 000 votes.

M. de la Calle a reconnu que les négociations avaient été menées tambour battant. «Nous avons travaillé 15 jours et 15 nuits pour conclure cette nouvelle entente».

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus