BARCELONE, Espagne — Des milliers de Catalans manifestaient dimanche contre le blocage juridique mené sur plusieurs fronts par Madrid pour contrer les projets indépendantistes de politiciens catalans.

Plusieurs parlementaires catalans sont poursuivis par le gouvernement espagnol notamment pour avoir organisé un référendum sur la séparation de la Catatogne du reste de l’Espagne en 2014, en dépit d’une ordonnance judiciaire interdisant la tenue d’une telle consultation populaire.

D’autres élus font face à la justice espagnole pour avoir mis de l’avant des lois préparant le terrain pour une éventuelle souveraineté de cette région du nord-est de l’Espagne.

Parmi les politiciens engagés dans une lutte judiciaire contre Madrid se trouvent l’ancien président de la région, Arturo Mas, et l’actuelle présidente du parlement régional, Carme Forcadell. Tous deux ont pris part au rassemblement de dimanche qui avait lieu près de la Place d’Espagne, au centre de Barcelone.

Des protestataires issus des quatre coins de la Catalogne, notamment de petites localités rurales, se sont rendus à Barcelone à bord de quelque 150 autobus, ont indiqué les membres de groupes militants.

Le président du groupe pro-séparatiste Omnium, Jordi Cuixart, s’est adressé à la foule en brandissant un drapeau de la région. Il a accusé Madrid d’attaquer des représentants démocratiquement élus de la Catalogne et d’ainsi mettre à mal les institutions de sa région, «tout (son) peuple et sa souveraineté».

En 2014, près de 90 % des électeurs catalans participants ont voté pour l’indépendance de leur région lors d’un référendum informel. Cependant, seulement 2 des 5,4 millions de Catalans inscrits s’étaient prononcés.

Le gouvernement espagnol soutient que la Catalogne n’a pas le droit, selon la Constitution, de tenir un référendum sur l’intégrité du territoire national.

Quoi qu’il en soit, le président actuel de la Catalogne, Carles Puigdemont, entend lancer une autre campagne référendaire d’ici septembre.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus