AP Les manifestations contre l'élection de Donald Trump se multiplient aux États-Unis.

SEATTLE — Les maires démocrates de certaines des plus grandes villes des États-Unis ont l’intention de mettre tout en oeuvre pour empêcher leurs concitoyens d’être déportés, même si le président désigné Donald Trump menace de priver celles qui refuseront de collaborer de millions de dollars en fonds publics.

Les maires de New York, de Chicago et de Seattle — respectivement Bill de Blasio, Rahm Emanuel et Ed Murray — comptent parmi ceux qui cherchent à calmer les immigrants inquiétés par les intentions de M. Trump.

M. Murray a déclaré que Seattle a toujours été une ville accueillante et qu’il n’a aucune intention de voir ses concitoyens se retourner les uns contre les autres.

À Providence, au Rhode Island, le maire Jorge Elorza, lui-même le fils d’immigrants guatémaltèques, a prévenu que les individus arrêtés pour des infractions mineures ne seront pas détenus pour être remis aux services fédéraux d’immigration. Son homologue de Newark, Ras Baraka, a déclaré que les propos de M. Trump concernant l’immigration sont «épeurants».

Pendant la campagne, M. Trump a promis de mettre fin à ces «villes sanctuaires» et prévenu que celles qui refuseront de collaborer avec le gouvernement fédéral ne recevront plus de fonds publics.

La Cour suprême des États-Unis a toutefois déjà statué que les fonds fédéraux refusés aux villes ou aux États doivent avoir un lien avec leur but; par exemple, un État qui refuserait d’adopter une limite d’alcoolémie de 0,08 pourrait perdre l’argent destiné aux autoroutes. Dans ce contexte, il pourrait être compliqué de refuser aux villes qui refusent de collaborer avec les autorités d’immigration des fonds destinés à la réfection des écoles.

Par ailleurs, des milliers de personnes sont de nouveau descendues dans les rues des États-Unis lundi pour dénoncer l’élection de M. Trump. Des manifestations ont notamment eu lieu à Los Angeles, à Oakland, à Denver, à Portland et à Seattle. On ne rapporte que deux arrestations à Seattle.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus