Laurent Cipriani Laurent Cipriani / The Associated Press

PARIS — À quelques jours du premier tour de la primaire républicaine en vue de l’élection présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy est de nouveau éclaboussé par des allégations selon lesquelles il a profité d’un financement illégal de millions d’euros de la part de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi.

M. Sarkozy nie avoir quoi que ce soit à se reprocher, mais une enquête portant sur le financement de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007 se poursuit depuis 2013.

Dans une vidéo mise en ligne mardi par le site Mediapart, l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine affirme avoir remis à M. Sarkozy et à son ancien chef de cabinet, Claude Guéant, des valises libyennes contenant cinq millions d’euros en liquide. Il fournit aussi de multiples détails concernant trois rencontres présumées.

M. Takieddine a déjà dit que le régime Kadhafi a fourni un total de 50 millions d’euros à la campagne de M. Sarkozy en 2007, soit nettement plus que la limite de 21 millions d’euros autorisée par la loi française. Cela contreviendrait aussi aux règles qui encadrent le financement étranger et la déclaration des sources de financement.

M. Takieddine explique qu’il avait reçu les valises du chef des renseignements de Kadhafi à la fin de 2006 et en 2007. Il les aurait ensuite remises à MM. Sarkozy et Guéant lors de trois rencontres au ministère de l’Intérieur, à l’époque où M. Sarzkoy en était le titulaire.

Les responsables de la campagne de M. Sarkozy n’ont pas répondu à une demande de commentaires concernant ces nouvelles allégations.

M. Sarkozy, qui brigue de nouveau la présidence, affronte ses rivaux conservateurs lors d’une élection primaire dimanche. L’ancien premier ministre Alain Juppé et lui seraient actuellement les deux favoris dans la course.

Ce ne sont pas les seuls problèmes judiciaires auxquels est confronté M. Sarkozy. Des procureurs souhaitent notamment le traduire en procès, en compagnie de 13 autres personnes, concernant le financement de sa campagne présidentielle infructueuse en 2012.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus