DENVER — La ville de Denver, au Colorado, est devenue mardi la première municipalité des États-Unis à autoriser la consommation de marijuana dans les bars et restaurants.

La mesure permet aux bars et aux restaurants de demander un permis de consommation de marijuana. Les clients pourront consommer du cannabis à l’intérieur de ces établissements pourvu qu’ils n’en fument pas, mais un espace extérieur pour fumer pourra être installé.

Les électeurs de Denver devaient se prononcer sur la «proposition 300», alors que huit autres États américains ont légalisé la marijuana à des fins médicales ou récréatives la semaine dernière. Le vote a été si serré qu’il a fallu toute une semaine pour que les opposants à la mesure concèdent la victoire.

«C’était la chose raisonnable à faire. Il est question de responsabilité personnelle et de respecter les adultes qui veulent avoir un endroit pour consommer du cannabis», a soutenu Emmett Reistroffer, le responsable de la campagne en faveur de la proposition.

Cette mesure entre en vigueur immédiatement, mais il y existe plusieurs restrictions et il faudra vraisemblablement plusieurs mois avant que des cafés comme ceux d’Amsterdam n’apparaissent à Denver.

Les lois du Colorado, où la consommation récréative de marijuana est légale depuis 2014, ne prévoient rien concernant la consommation en public. Cette ambiguïté a mené à assortiment de règlements locaux hétéroclites liés aux «clubs de marijuana».

Denver devient ainsi la première ville à permettre la consommation de marijuana dans les bars et restaurants, mais les clients devront apporter leur propre herbe.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus