The Associated Press

LA HAVANE — Le gouvernement cubain a gracié 787 détenus de droit commun à la demande du pape François.

Le Conseil d’État présidé par Raul Castro a annoncé dans un communiqué diffusé par les médias cubains, mardi, que les détenus concernés avaient été choisis en fonction des crimes qu’ils ont commis, de leur comportement en détention et du temps qu’il leur restait à purger derrière les barreaux.

Le communiqué précise que la mesure ne concerne aucun détenu condamné pour meurtre, viol, corruption de mineurs, trafic de drogue ou des crimes similaires.

Les autorités n’ont pas précisé à quel moment les détenus graciés seraient libérés.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus