Getty Images La salle du Conseil de sécurité de l'ONU

OTTAWA — Le Canada reçoit l’appui de la Serbie dans ses démarches visant à obtenir un siège temporaire au Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) en 2020.

Lors de sa première visite officielle à Ottawa, mardi, le ministre serbe des Affaires étrangères, Ivica Dacic, a confirmé l’appui de son pays à la candidature canadienne même s’il y a 17 ans, le Canada a participé au bombardement de la Serbie lors de la guerre au Kosovo.

Le ministre Dacic a expliqué qu’il ne fallait pas vivre dans le passé et que la Serbie tenait à améliorer ses relations avec le Canada.

La Serbie est en voie de se joindre à l’Union européenne (UE) d’ici la fin de la décennie. L’ambassadeur serbe au Canada, Mihailo Papazoglou, a soutenu que son pays pourrait alors mousser la candidature canadienne au Conseil de sécurité dans les Balkans et auprès des autres pays composant l’UE.

Le Canada a perdu sa place au Conseil de sécurité en 2010 aux mains du Portugal en raison, selon plusieurs observateurs, de l’appui massif des pays européens à l’un des leurs. L’appui signifié mardi par la Serbie peut donc avoir une certaine importance pour la candidature canadienne.

Ivica Dacic est venu en voyage officiel au Canada pour deux jours. Son agenda prévoyait notamment des rencontres avec son homologue Stéphane Dion et le ministre de l’Immigration, John McCallum.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus