WELLINGTON, Nouvelle-Zélande — Les autorités néo-zélandaises ont pratiquement complété l’évacuation de la ville de Kaikoura, qui avait été coupée du monde par le séisme de magnitude 7,8 qui a frappé la région le week-end dernier.

Environ 340 personnes ont été évacuées par hélicoptère depuis mardi, et près de 400 autres sont montées à bord d’un navire militaire qui prendra la direction d’un port près de Christchurch au cours des prochaines heures.

D’autres sinistrés sont partis à bord d’hélicoptères fournis par leurs ambassades ou qu’ils avaient eux-mêmes nolisés. Certains ont toutefois décidé de rester sur place jusqu’au rétablissement des liens routiers et ferroviaires.

Des navires de guerre canadien, australien et américain sont attendus sous peu à Kaikoura pour ravitailler la ville en eau, en carburant et autres.

Le premier ministre John Key a promis de venir en aide aux commerçants de Kaikoura, qui dépendent lourdement des touristes pour gagner leur vie.

Le séisme avait fait deux morts et provoqué un petit tsunami.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus