MOSCOU — La Cour suprême de Russie a renversé mercredi la condamnation criminelle prononcée contre Alexeï Navalny et ordonné que le dossier soit renvoyé devant un tribunal inférieur, ce qui pourrait maintenant permettre à l’opposant de briguer les suffrages.

M. Navalny avait été reconnu coupable de contrebande en 2013, lors d’un procès qui avait été largement décrit comme une vengeance contre cette étoile politique montante.

Après de multiples appels infructueux en Russie, l’avocat s’était tourné vers la Cour européenne des droits de l’homme, qui a tranché en février que la Russie avait violé son droit à un procès équitable. Le tribunal avait alors ordonné à Moscou de lui rembourser ses frais juridiques et de lui verser un dédommagement.

Même si la Russie a adopté l’an dernier une loi qui lui permet de faire fi des jugements du tribunal européen, la Cour suprême a infirmé mercredi le jugement de 2003 et renvoyé le dossier de M. Navalny devant un tribunal de la ville de Kirov.

La condamnation de 2013 avait été prononcée deux mois après que M. Navalny ait récolté le quart des votes lors de l’élection à la mairie de Moscou.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus