MILAN — Au moins 340 migrants sont morts ou disparus lors de quatre naufrages dans la Méditerranée depuis le début de la semaine, a prévenu jeudi une agence onusienne.

Le porte-parole en Italie de l’Organisation internationale pour les migrations, Flavio Di Giacomo, a dit que cela gonfle à plus de 4500 le nombre de migrants morts ou disparus en tentant la périlleuse traversée depuis le début de 2016, soit l’année la plus mortelle jamais constatée à ce chapitre.

L’ancien record de 3770 personnes mortes ou disparues avait été établi l’an dernier.

M. Di Giacomo a précisé que ce bilan inclut une opération menée au cours des dernières heures par Médecins sans frontières et qui a permis de secourir 27 migrants; ces derniers prétendent toutefois que 130 personnes se trouvaient à bord de leur canot pneumatique quand il a coulé. Sept corps ont été récupérés.

M. Di Giacomo attribue le lourd bilan de cette année à des passeurs qui prennent la mer malgré le mauvais temps.

«La cruauté est choquante, a-t-il dit. Les passeurs forcent les gens à partir même quand les conditions en mer sont épouvantables. Quand ils arrivent sur la plage, les migrants qui ne veulent pas monter à bord sont contraints de le faire, parfois avec violence.»

M. Di Giacomo a rappelé que les passeurs ne se soucient aucunement de la vie ou de la mort des migrants. «Une fois que tu as payé, tu ne peux plus reculer», a-t-il lancé.

Lors d’un autre incident, 15 survivants secourus par un navire de la marine marchande à environ 50 kilomètres des côtes de la Libye ont rapporté que 135 personnes se sont noyées quand leur embarcation a chaviré. Cinq corps ont été repêchés.

Un autre navire a secouru 23 migrants qui ont raconté que plus de 120 personnes se trouvaient à bord quand ils ont coulé, mardi soir.

L’agence frontalière européenne Frontex affirme qu’un total de 27 500 migrants, soit un nombre sans précédent, ont été secourus en mer et conduits en Italie en octobre. Ce nombre est deux fois plus élevé que lors des mois précédents.

À ce jour, ce sont 160 000 migrants qui ont posé le pied en Italie en 2016, soit 13 pour cent de plus qu’au même moment l’an dernier.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus