OTTAWA — Un navire de guerre canadien participe aux opérations de secours en Nouvelle-Zélande, dans la foulée d’un séisme de magnitude 7,8 qui a fait deux morts et coupé des centaines de personnes du reste du monde.

Le NCSM Vancouver se trouvait en eaux néo-zélandaises, en compagnie des navires d’autres marines de la planète, dans le cadre des célébrations entourant le 75e anniversaire de la création de la marine de Nouvelle-Zélande.

Il est arrivé au large de l’île du Sud mercredi pour participer aux opérations humanitaires dans la ville de Kaikoura. L’armée néo-zélandaise a dit mercredi que le Vancouver et des navires américains qui se trouvaient dans la région ravitailleront la ville en eau, en carburant et en d’autres biens, en plus de transporter de l’équipement.

Le Vancouver dispose aussi d’un hélicoptère Sea King qui pourra se révéler utile.

L’évacuation de quelque 700 personnes coincées à Kaikoura a été essentiellement complétée mercredi.

La ville a été coupée du monde plus tôt cette semaine quand le séisme a provoqué un petit tsunami, en plus de causer des glissements de terrain et des coulées de boue qui ont bloqué les routes.

La ville de Kaikoura compte quelque 2000 habitants et est très populaire auprès des touristes qui veulent observer des baleines.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!