The Associated Press Le palais de Buckingham.

LONDRES — Le palais de Buckingham a besoin de rénovations dont la facture s’élèvera à 459 millions $ US sur dix ans, ont annoncé vendredi les responsables de la résidence londonienne officielle de la reine.

Le palais n’a fait l’objet de travaux qu’à une seule reprise depuis la Deuxième Guerre mondiale. Son infrastructure, sa plomberie, son système électrique et son chauffage ont maintenant besoin d’être retapés.

Les travaux proposés sont considérés comme essentiels à la protection du palais face aux incendies et aux inondations. Si tout se déroule comme prévu, les travaux assureront la survie du palais jusqu’en 2067, quand le prince William aura 85 ans, soit cinq ans de plus que la reine actuelle.

Les responsables du palais ont dit espérer que les contribuables accepteront d’éponger la facture pour protéger un édifice qui est au coeur même du peuple britannique. Un groupe opposé à la monarchie a toutefois lancé sur Twitter que la famille royale demande constamment aux contribuables de payer pour des choses qu’elle est ensuite la seule à utiliser.

Quelque 30 000 mètres carrés de planchers devront notamment être soulevés pour réparer des câbles. Des panneaux solaires seront aussi installés, puisque le prince Charles est un ardent défenseur de la planète. La reine continuera à habiter sur place pendant les travaux, mais elle devra emménager dans une autre aile du palais quand ses appartements privés seront rénovés.

Le projet prévoit aussi de rendre le palais plus accessible, notamment aux personnes à mobilité réduite.

Le palais a été bombardé pendant la Deuxième Guerre mondiale et des travaux de réfection y ont été effectués à compter de 1950.

Le palais compte 775 pièces, dont 78 salles de bain et 19 salles de réception. Il est visité par 500 000 personnes pendant la saison estivale.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus