Rajesh Kumar Singh/Associated Press

PUKHRAYAN, Inde — Les équipes de secours continuaient dimanche à sortir des gens des wagons écrasés après le déraillement dans la nuit d’un train de passagers dans le nord de l’Inde, ayant fait au moins 115 morts.

Le bilan risquait fort de s’alourdir, car les équipes n’avaient pas encore réussi à accéder à l’un des wagons les plus endommagés sur les 14 ayant déraillé, a indiqué le directeur général de la police, Daljeet Chaudhary. Environ 150 personnes ont été blessées.

Le train a déraillé aux environs de 3 h 10, réveillant en sursaut des passagers installés pour un long déplacement.

On ignorait dans l’immédiat la cause du déraillement. Les accidents sont relativement courants sur le réseau ferroviaire de l’Inde, troisième en importance au monde, qui fonctionne avec de vieux systèmes de signalisation et de communications. La plupart des accidents sont attribués à une piètre maintenance et à des erreurs humaines.

L’impact du déraillement a été si puissant que l’un des wagons est atterri sur le dessus d’un autre, écrasant la structure. Les autorités craignaient qu’il y ait plusieurs autres victimes dans ce wagon, bien qu’on n’ignore le nombre de passagers.

L’accident est survenu à proximité de Kanpur, un carrefour ferroviaire majeur où circulent des centaines de trains chaque jour.

Près de 23 millions d’Indiens empruntent le train quotidiennement.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus