GENÈVE, Suisse — La majorité des migrants arrivés de Libye n’avaient aucun désir de traverser la Méditerranée pour se rendre en Europe, selon une nouvelle enquête de l’agence onusienne des migrations.

Le porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Joel Millman, a expliqué que les passeurs obligent de nombreux migrants à prendre la mer, parfois à la pointe de l’arme, après avoir soutiré des rançons à leurs familles.

Un sondage réalisé auprès des migrants en Libye a découvert que 56 d’entre eux comptaient en faire leur destination finale. Moins de 30 % souhaitaient rejoindre l’Italie, la France ou l’Allemagne.

Essentiellement des jeunes hommes originaires du Niger, de l’Égypte et du Soudan, 90 % des personnes interrogées ont raconté être venues en Libye pour des raisons économiques.

L’OIM rapporte que 4164 personnes sont mortes en traversant la Méditerranée cette année, un nombre sans précédent.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus