Arnulfo Franco Arnulfo Franco / The Associated Press

PANAMA VILLE — La tempête tropicale Otto a pris la force d’un ouragan, mardi, après avoir fait au moins trois morts au Panama, tandis qu’au Costa Rica, les autorités de la protection civile ont ordonné l’évacuation de quelque 4000 personnes de la côte pacifique.

Le Centre national des ouragans, aux États-Unis, a indiqué qu’Otto devrait continuer de se renforcer d’ici à ce qu’il touche terre, jeudi après-midi, dans les environs de la frontière entre le Nicaragua et le Costa Rica.

Otto pourrait ainsi devenir le premier ouragan à toucher terre au Costa Rica depuis que des statistiques fiables à ce sujet ont commencé à être compilées, en 1851.

Le directeur de la défense civile du Panama, José Donderis, a déclaré que son pays faisait face «à l’une des pires situations météorologiques, avec un risque imminent».

M. Donderis a précisé que neuf personnes s’étaient retrouvées prises au piège après un glissement de terrain survenu tôt mardi matin à l’ouest de la ville de Panama. Sept personnes ont été secourues saines et sauves, mais les deux autres ont été retrouvées mortes. Dans la capitale, un enfant a été tué lorsqu’un arbre est tombé sur un véhicule à l’extérieur d’une école.

Le gouvernement panaméen a annoncé la suspension des classes, au moment où il commençait à relâcher l’eau contenue dans les lacs et les écluses qui alimentent le canal de Panama.

La Commission nationale des urgences du Costa Rica a de son côté annoncé l’évacuation de 4000 résidants de la région que l’ouragan devrait toucher, et où des cours d’eau pourraient sortir de leur lit.

Le président costaricien, Luis Guillermo Solis, a affirmé qu’Otto pourrait causer des dommages aux secteurs du café et de l’agriculture, très importants pour le pays.

En fin d’après-midi, mardi, l’ouragan était accompagné de vents soutenus de 120 kilomètres/heure et se déplaçait vers l’ouest à une vitesse de 4 kilomètres/heure, selon le Centre national des ouragans. Le centre de la tempête se trouvait à environ 375 kilomètres à l’est de Limon, au Costa Rica.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus