Evan Agostini Evan Agostini / The Associated Press

NEW YORK — Le réseau CNN et l’animateur Jake Tapper se sont excusés, mardi, pour un bandeau controversé qui est apparu à l’écran durant l’émission de ce dernier, lundi, alors qu’il était en vacances.

Le bandeau, sur lequel on pouvait lire «Le fondateur du (mouvement) « alt-right » se demande si les Juifs sont des personnes», a «horrifié» M. Tapper dès qu’il l’a aperçu, a-t-il soutenu mardi, ajoutant qu’une telle phrase offensante était «inacceptable».

L’animateur en vacances a rapidement répondu sur Twitter aux commentaires de téléspectateurs outrés. Il a affirmé être «furieux», assurant que son équipe «avait entendu parler de lui» malgré son absence.

La phrase controversée est apparue alors que le suppléant de Jake Tapper à la barre de l’émission «The Lead», Jim Sciutto, animait une discussion sur le soutien de membres du mouvement «alt-right» au président américain désigné Donald Trump.

Le groupe réactionnaire est jugé par plusieurs comme un mouvement d’extrême droite qui défend des idées racistes. Deux autres journalistes participaient à la discussion.

Le segment portait principalement sur le leader d’un mouvement nationaliste blanc, Richard Spencer. Jim Sciutto a qualifié ses propos antisémites de «déchets remplis de haine».

Dans un communiqué, la chaîne CNN exprime ses profonds regrets pour «le mauvais jugement» quant à ce bandeau controversé.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus