Matt Rourke Matt Rourke / The Associated Press

NEW YORK — Des avocats et des experts en données demandent à la campagne de Hillary Clinton de réclamer un dépouillement judiciaire dans trois États-clés — le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie — pour s’assurer que l’issue de l’élection présidentielle n’a pas été manipulée par des pirates informatiques.

Rien ne permet toutefois pour le moment de croire que l’intégrité des machines utilisées pour compiler le vote électronique a été compromise.

Le président désigné Donald Trump l’a emporté par des marges infimes dans le Wisconsin et la Pennsylvanie, et il dispose d’une mince avance dans le Michigan.

La campagne de Mme Clinton n’a pas encore fait savoir si elle a l’intention de demander un dépouillement judiciaire dans ces trois États.

Le groupe est mené par l’avocat John Bonifaz, qui se spécialise en droit électoral, et par J. Alex Halderman, le directeur du Centre de la sécurité informatique de l’Université du Michigan. Leur initiative, qui a tout d’abord été évoquée par le magazine New Yorker, soulève la possibilité que Mme Clinton n’ait pas reçu tous les votes auxquels elle avait droit dans les comtés qui utilisaient des machines électroniques.

M. Halderman a toutefois écrit mercredi, dans un article mis en ligne par Medium, que son groupe ne dispose d’aucune preuve permettant de croire à une fraude électorale ou à une cyberattaque. Il appelle à un dépouillement judiciaire pour éliminer la possibilité.

«La seule façon de savoir si une cyberattaque a changé le résultat est d’examiner soigneusement les preuves physiques disponibles — les bulletins de papier et l’équipement électoral dans des États cruciaux comme le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie», écrit-il.

De tels dépouillements sont habituellement coûteux et laborieux, et ils n’auront lieu que s’ils sont réclamés par la campagne de Mme Clinton. Le Wisconsin a par contre annoncé son intention de procéder à une vérification de ses résultats.

La date butoir pour demander un dépouillement judiciaire dans ces trois États approche rapidement. La candidate du Parti vert, Jill Stein, a lancé mercredi une campagne pour financer le tout.

Une attaque informatique possiblement orchestrée par des pirates russes plus tôt cette année a mené au vol de plusieurs courriels d’employés du Parti démocrate et de la campagne de Mme Clinton.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus