MANAGUA, Nicaragua — L’ouragan Otto s’est enfoncé vendredi matin dans l’océan Pacifique après avoir semé la mort et la dévastation au Costa Rica et au Nicaragua.

Le président costaricain Luis Guillermo Solis a annoncé la mort de trois personnes dans la région de la ville de Guayabo de Bagaces, au sud de la frontière avec le Nicaragua. Il a ensuite lancé sur Twitter qu’au moins six personnes sont portées disparues dans la ville de Bijagua, dans le même secteur.

M. Solis a dit que la région a reçu en quelques heures autant d’eau qu’elle en reçoit normalement en un mois. Plusieurs personnes auraient été coincées par des crues soudaines.

Otto était un puissant ouragan de catégorie 2 quand il a touché terre jeudi, le long de la côte des Caraïbes du Nicaragua. Il a ensuite faibli au rang de tempête tropicale, avant d’émerger dans l’est du Pacifique vendredi matin.

Les responsables du Nicaragua ont fait savoir que la tempête a endommagé des maisons, mais ils ne rapportent pour le moment aucune victime. Les pluies diluviennes qui accompagnent Otto avaient précédemment fait trois morts au Panama.

Otto a matraqué l’archipel nicaraguayen des îles Corn avec des vagues de 3,5 mètres. Des maisons ont été endommagées, mais les habitants étaient en sécurité dans des refuges.

La tempête se trouvait vendredi matin à quelque 200 kilomètres à l’ouest-sud-ouest de la ville costaricaine de Santa Elena. Elle générait des vents soutenus de 95 kilomètres/heure et se déplaçait vers l’ouest à 22 kilomètres/heure. Le Centre national des ouragans, à Miami, prédit qu’Otto continuera à s’éloigner de l’Amérique centrale.

Aucun ouragan n’avait jamais frappé l’Amérique centrale si loin au sud auparavant.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus