PÉKIN, Chine — Treize personnes ont été arrêtées après que l’effondrement encore inexpliqué d’un échafaudage sur un chantier de construction ait fait au moins 74 morts jeudi, dans l’est de la Chine.

Il s’agit du pire accident industriel à survenir dans ce pays depuis plusieurs années.

La plupart des victimes travaillaient le long du mur intérieur d’une tour de refroidissement en béton, à 70 mètres du sol, quand la catastrophe s’est produite.

Les responsables n’ont pas fourni plus de détails concernant les arrestations, mais les soupçons se tournent vers le gestionnaire de la centrale énergétique, Jiangxi Ganneng, et vers l’importante firme d’ingénierie Hebei Yineng, qui gère plusieurs projets de centrales énergétiques — mais qui est aussi connue pour ses accidents de travail mortels.

Yineng a obtenu des contrats pour construire des centrales dans une douzaine de provinces chinoises, mais aussi en Turquie et en Malaisie.

Il n’a pas été possible de rejoindre la compagnie vendredi.

La presse officielle rapporte que l’accident s’est produit lors d’un changement de quart de travail, ce qui explique possiblement le bilan élevé. Des survivants ont expliqué que la cadence des travaux avait été accélérée pour tenter de compléter le projet avant l’arrivée de l’hiver.

La centrale énergétique au charbon d’une capacité de 1000 mégawatts comptait également parmi les projets prioritaires du gouvernement provincial, ce qui a probablement accentué la pression sur les travailleurs.

Le président Xi Jinping a demandé que les responsables de l’accident soient punis. Une enquête a été ouverte.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus