Andrew Welsh-Huggins Andrew Welsh-Huggins / The Associated Press

COLUMBUS, Ohio — Un homme a utilisé sa voiture pour heurter un groupe de piétons sur le campus de l’Université Ohio State, puis est sorti du véhicule et a commencé à poignarder des passants avec un couteau de boucher avant d’être abattu par un policier, lundi matin.

Onze personnes ont été blessées et l’une d’entre elles est dans un état critique. La chef de police de Columbus, Kim Jacobs, a précisé que les enquêteurs cherchaient maintenant à savoir s’il s’agissait d’une attaque terroriste.

La police fédérale (FBI) s’est jointe à l’enquête amorcée à la suite de l’incident.

L’assaillant a été identifié comme étant Abdul Razak Ali Artan, un étudiant de l’Université Ohio State d’origine somalienne. Celui-ci avait un statut de résident permanent aux États-Unis, a déclaré un responsable sous le couvert de l’anonymat.

Les détails de l’incident ont été révélés après une matinée confuse, lors de laquelle l’université a publié sur Twitter une série de messages avertissant les étudiants qu’un «tireur actif» se trouvait sur le campus, près de la faculté de génie.

Plusieurs véhicules de police et des ambulances se sont dirigés vers le campus de 60 000 étudiants et des routes ont été bloquées.

Le chef de la police d’État de l’Ohio, Craig Stone, a raconté que l’assaillant était passé sur le trottoir près d’un édifice abritant des salles de classe et qu’un policier qui se trouvait tout près à cause d’une fuite de gaz avait tiré sur le conducteur en moins d’une minute.

L’université a levé son avertissement demandant aux élèves et au personnel de se mettre à l’abri après environ 90 minutes, et le campus a été déclaré sûr lorsque la police a déterminé qu’il n’y avait pas de deuxième assaillant, comme le voulait une rumeur.

La plupart des victimes ont été blessées par la voiture et au moins deux personnes ont été soignées pour des blessures au couteau, ont indiqué les autorités. Une personne a également souffert d’une fracture du crâne.

Les autorités universitaires avaient rapporté plus tôt que quatre individus avaient été blessés par la voiture et que deux autres avaient des coupures.

Questionnée pour savoir si la thèse d’une attaque terroriste était envisagée, la chef de la police de Colombus a répondu: «Je pense que nous devons considérer cela.»

Les caméras de surveillance montrent l’assaillant seul dans sa voiture, mais les enquêteurs vérifient s’il y aurait d’autres individus impliqués.

Les cours ont été annulés pour le reste de la journée.

Le vice-président élu, Mike Pence, a qualifié l’épisode «d’attaque tragique» et a ajouté «nos prières sont avec les victimes».

Adam Schiff, représentant démocrate en Californie, a déclaré que le bain de sang «porte toutes les caractéristiques d’une attaque terroriste menée par quelqu’un qui aurait pu se radicaliser lui-même».

«Ici, aux États-Unis, la menace la plus immédiate provient d’agresseurs isolés qui ne sont pas seulement capables de faire de grands dommages, mais sont également extrêmement difficiles et, dans certains cas, pratiquement impossibles à identifier», a-t-il déclaré.

Le journal étudiant de l’Université Ohio State, «The Lantern», a mené une entrevue en août avec un étudiant nommé Abdul Razak Artan, qui s’est identifié comme un étudiant musulman en gestion logistique de troisième année et qui avait quitté L’Université Columbus State à l’automne.

Il a dit qu’il cherchait un endroit pour prier ouvertement sur le campus et s’inquiétait de la façon dont il serait perçu, regrettant que les médias donnent selon lui, une fausse image des musulmans.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus